laminoirs26byZorn et Dirna est un conte tragique.
Dans le monde Med-Fan où se déroule cette histoire, la Mort et son macabre office ne sont qu'une légende. Un puissant roi, apeuré par sa propre fin, a découvert le moyen d'emprisonner la Camarde dans un grand miroir.
Cependant que dans ce monde, le cycle du dépérissement du corps se poursuit, se pose la question du devenir des âmes. Car si les corps peuvent être laminés, broyés après que la tête soit tranchée, les âmes ainsi libérées trouvent refuge dans le corps de leur bourreau ; Le lamineur.
Dans ce monde, Zorn et Dirna sont des jumeaux, garçon et fille qui se découvrent un pouvoir fabuleux : Dès lors qu'ils touchent une personne et qu'ils le désirent fort, ils peuvent faire disparaître son âme. 

Autour de ces trois axiomes simples comme des oeufs de Colomb, les auteurs tissent une sensible et belle histoire. Le conte de fée ne nous épargne rien des affres de cet univers sans morts : Les familles dénonçant leurs aînés, l'organisation industrieuse des laminoirs (Titre du tome 1) ou bien plus encore l'entourage royal décadent, survivant à grand renfort de lotions et de bains de jouvence.dauphinrenard9in
Mais Zorn et Dirna est aussi l'histoire d'un espoir au travers de la recomposition d'une famille que tout semblait séparer (sauf la mort...) : Deux enfants élevés pour leur pouvoir par un sorcier, de leur père devenu par dépit un redoutable chasseur de zombies et de leur mère dont l'âme est emprisonnée dans le corps d'un impressionnant lamineur. C'est l'histoire de deux enfants et de leur relation avec un terrible pouvoir, entre amusement pour Dirna et une pointe de désespoir pour Zorn... 

Une très belle réflexion sur la nécessité d'une Mort, sur la nécessité pour les âmes de trouver le repos même pour les plus assoiffées de vivre. Servie par un dessin très léger qui évite de tomber dans le morbide, cependant que le dessinateur a potassé son anatomie avant de laisser les deux parents trancher dans leurs différents adversaires. 

Pacman

CITRIQ