lundi 29 juin 2009

MEIRELLES, Fernando : Blindness

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:Arial; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.45pt; mso-footer-margin:35.45pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} ... [Lire la suite]
Posté par e_maginaire à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 17 juin 2009

Vite vu, vite lu : Juin 2009

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Le Dernier Magicien de Megan Lindholm alias Robin Hobb. Dans la ville de Seattle, le Magicien, qui a oublié son nom, erre depuis des siècles – ou bien quelques mois seulement – et nourrit « ses » pigeons avec un sachet de pop-corn vieux de plusieurs années. Partie intégrante de la ville, il en connaît les moindres recoins secrets, les détours cachés, et vit sa vie,... [Lire la suite]
Posté par e_maginaire à 21:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
dimanche 14 juin 2009

GEMMEL, David : Rigante

  David Gemmel est un auteur phare aujourd’hui dans le monde de la fantasy. Véritable vache à lait pour les éditions Bragelonne, chaque nouveau roman est un succès. Pourtant, j’ai remarqué que notre blog n’avais jamais donné son avis sur aucun de ses livres. Je voudrais donc revenir sur une quadrilogie qui m’a marqué et qui n’est pas reconnue à sa juste valeur. Connavar est un jeune garçon plutôt sauvage, né dans les montagnes verdoyantes des Highlands (pas ceux d’Ecosse mais assez proche). Courageux et malin, il apprend aux... [Lire la suite]
Posté par e_maginaire à 09:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 4 juin 2009

MCCARTHY, Cormac : La route

  Cormac McCarthy n’est pas un auteur de SF. Considéré comme un des plus grands auteurs contemporains, il s’essaye ici à un roman d’anticipation. Avec succès ? Il a reçu le prix Pulitzer 2007 et toutes les critiques sont dithyrambiques. La sortie en poche dans la collection Point me donne envie de rajouter ma critique à l’énorme masse de critiques qui existent déjà… La civilisation est détruite. Plus rien ne tient debout. La fin du monde a eu lieu. Pourquoi ? Comment ? Quelle importance ? Aujourd’hui ne reste plus que la survie... [Lire la suite]