la legende d'eli monpressCela fait maintenant un peu plus de 2 ans que la collection Orbit a fait son apparition sur les tables de nos librairies sous la direction d'Audrey Petit (dont j'ai déjà dit tout le bien que j'en pensais). Malgré une conjoncture maussade (c'est le moins qu'on puisse dire...) et un placement dangereux (tenter de bousculer le géant Bragelonne avec des titres exclusivement du genre Bit lit et Fantasy est un pari osé !), elle a su se faire une place grâce, notamment, à des titres de qualité et, sans doute, au flair de l'éditrice, qui a su déceler les auteurs populaires de demain (cf Brandon Sanderson...). Pour cette année, Orbit compte nous accrocher avec ses premiers titres SF (vivement!). En attendant, leur premier coup de cœur de l'année sera fantasy, mais une fantasy un peu particulière : La Légende d'Eli Monpress, une fantasy légère, pleine d'humour et d'aventure... Alors, 2012 commence-t-il de belle manière ?

Ah Mellinor...Ces belles vallées, son château, son Roi. Tout n'y est que quiétude ! Pourquoi ? Ces sales magiciens sont bannis ! Plus d'entourloupe et de magouilles mystiques depuis des milliers d'années ! Mais reste l'avarice. En effet, le bon Roi Henrith a capturé Eli Monpress, un des voleurs les plus recherchés du monde !! Il touchera donc l'immense récompense proposée et pourra construire sa belle arène... Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'Eli n'est pas un criminel vulgaire connu, c'est le meilleur ! L'arrêter est impossible s'il ne l'a pas prévu dans son plan. Et son plan, c'est justement de pouvoir approcher le seigneur afin de l'enlever et d'en demander une rançon ! Accompagné de son ami bretteur et d'une fille étrange nommée Nico, il sortira bien vite avec le nouvel otage. Ce qu'il n'a pas prévu, c'est que Miranda Lyonet, spirite, est sur ses talons pour utilisation illégale de magie et que cet enlèvement sera l'occasion d'un coup d'état maléfique... Voilà, on l'avait bien dit, la magie apporte toujours les ennuis... Et ceux d'Eli ne font que commencer. Sa magie non conventionnelle ne sera pas de trop pour tenter de sauver sa peau...

Bien étrange découverte que ce premier roman de Rachel Aaron ! Une histoire simple, au départ, un style léger et humoristique, un monde assez peu décrit. On découvre un héros cabochard au bon cœur, une magicienne obstinée et juste et deux compères tout aussi stéréotypés... Tout du moins au départ. En effet, les premières pages nous donnent l'impression d'une belle petite histoire de littérature jeunesse. Puis tout se complique, un monde se déploie, les mystères s'épaississent, les personnages gagnent en profondeur. On lit, on trouve ça charmant, assez léger, puis on découvre que, mine de rien, l'auteure nous a mené bien plus loin que ce à quoi on s'attendait. Puis c'est fini, nous laissant sur notre faim, juste au moment ou l'on se rend compte qu'on est vraiment accroché et que ce monde et ces personnages sont décidément bien plus complexes qu'on le croyait !

On s'attache fort à Eli, mélange savant d'Arsène Lupin magicien et de Han Solo. On vibre d'inquiétude pour le bretteur imposant qu'est Josef, lorsqu'il se bat contre des armées, muni d'une poutre improvisée (armé de sa fidèle Durandal?). Nico est la plus mystérieuse ; A la fois fragile et rudement forte. Enfin, bref, une belle brochette qui évolue et qu'on apprend à connaître... Si l'on devait invoquer des grandes œuvres, je dirais que ce roman est un savant mélange d'Arsène Lupin, de chansons de geste et de Princess Bride !!

Vous m'avez compris, La Légende d'Eli Monpress est un petit coup de cœur de début d'année pour moi aussi. C'est une sorte de bonbon qu'on déguste en souriant, qu'on finit trop vite en se disant que vraiment, le pâtissier a bien plus de talent que ce qu'en laissait penser la mise en bouche... On a envie de manger toute la boite !! Pour le mot de la fin, j'emprunterai l'expression de mon ami Zolg, C'est frais !

StepH

CITRIQ