involutionJ'ai connu Johan Heliot avec La Lune seule le sait puis avec Faerie Hackers, les deux ouvrages étant publiés chez Mnemos (bien sûr?). Que ce soit avec son uchronie ou bien encore en fantasy urbaine, l'auteur m'avait fait forte impression. Par la suite, il a diversifié les expériences littéraires, que ce soit au niveau du genre (SF, fantastique, fantasy...), des éditeurs (Atalante, Le Bélial, Denoël...) ou du public (jeunesse et adulte). En près de 14 ans, il a su confirmer sa place au sein de la nouvelle vague des auteurs français de talent. Il ouvre 2014 avec un court roman chez J'ai Lu Nouveaux Millénaires avec un court roman très SF (et un roman ado aussi très SF) et je me dis qu'il est peut-être temps de se régaler à nouveau de sa prose et de voir quel auteur il est devenu...

Nouveau job, nouvelle vie. Vincent devait venir à Sao Paulo. Pour retrouver son ex femme et sa fille, pour donner un nouvel élan à sa carrière. Et quoi de mieux que ce nouvel Eldorado technologique qu'est devenue la mégalopole ? Des essaims drones pour la sûreté, la domotique à son apogée et Globo, le super google, le nouveau géant de la société d'information, sur qui il va travailler ! Chloé, en revanche, ne veut pas revoir Vincent, elle a trop à faire pour se poser des questions personnelles. Son objectif ? Trouer le sol, jusqu'au centre de la terre, que personne n'a jamais atteint. Comment ? Grâce à son bijou, le Hurleur. Sao Paulo, donc, la capitale du futur technophile... Mais pour combien de temps ? L'AMAS, Anomalie Magnétique de l'Atlantique Nord, dérègle tout l'électronique et semble être l'avènement de catastrophes plus terribles encore... Et si Sao Paulo devenait l'avant scène de la fin du monde ?

Involution est un court roman (trop court?) de SF nouvelle vague. L'éditeur évoque de manière très juste Greg Bear et Stephen Baxter. On retrouve à la fois les questions scientifiques actuelles et des problématiques très humaines et presque prosaïques. Dans le détail, Johan Heliot utilise plusieurs personnages pour explorer le schéma narratif selon divers points de vue. Ici, on suit Vincent, les yeux, celui qui voit et qui sait par l'entremise de Globo. On suit aussi Chloé, qui agit, explore et crée (notamment les situations). Enfin, on suit César, celui qui vit (au milieu de la société et malgré les situations). Quelques personnages plus secondaires complètent le théâtre des opérations. Chacun apporte son lot d'information, personnelles ou d'intrigue, donnant un contre point à l'idée que l'on pouvait se faire avant. C'est surtout vrai pour les relations personnelles des divers protagonistes, les informations scénaristiques se complétant et nous donnant une idée plus claire de ce qui se trame. Il faut bien avouer que l'auteur maîtrise son scénario. Il sait équilibrer les rôles des différents acteurs et distiller l'information avec parcimonie mais clarté. Formellement, c'est donc très réussi et ne peut que faire penser aux plus grands de la SF.

Cependant, le point fort de Johan Heliot est sans conteste l'épaisseur qu'il sait donner à ses personnages. Si nous le voyions déjà lors de ses premiers écrits, il a évolué, défrichant le nombre de signes pour le même résultat. C'est certainement son expérience d'auteur jeunesse qui lui a appris à se défaire du gras (comme le dit une éditrice avec qui j'en parlais) tout en gardant cette grande qualité, à mon sens. Le résultat, c'est qu'en peu de page, il gagne le pari d'une multitude de personnages très normaux, auxquels on peut s'identifier et qu'on comprend (on pourrait même parler d'empathie). Leurs problèmes personnels sont crédibles, communs et peuvent être ceux de tout un chacun. On pourrait néanmoins regretter de ne passer plus de temps avec eux...

En ce qui concerne le sujet, je préfère ne pas trop m'y attarder car il serait dur d'en parler sans tout vous dire... Tout part d'un fait avéré : l'AMAS.. Il s'agit d'un d'une anomalie du champs magnétique (crée par la rotation du noyau terrestre... et qui nous protège des radiations solaires) située au dessus du Brésil. Cet AMAS n'est pas sans conséquence. Quel en est l'origine ? Quelles en seront les conséquences ? C'est ce que nous propose de découvrir l'auteur. Sans déflorer l'intrigue, notre romancier est à la fois très original et très scientifique. Pour autant, il reste toujours clair et il ne faut pas être ingénieur pour comprendre ! A vous de revenir me dire ce que vous avez pensé de la théorie !

En bref, Involution est un court, trop court roman de Science Fiction. Partant d'un questionnement scientifique réel, l'AMAS, il tisse une œuvre plutôt crédible et compréhensible. Suivant les plus grands auteurs actuels (Greg Bear et Stephen Baxter qui sont cités en quatrième de couv' mais aussi McDonald ou Banks), il mène efficacement plusieurs intrigues qui se rejoignent finalement pour un dénouement dont l'humain est le centre. Les personnages sont vivants, touchants, leurs interactions fines. En 190 pages Johan Heliot en dit autant que d'autres en 400 mêlant science et sentiment avec une belle habileté. Involution est une belle entrée pour commencer à lire de la Hard Science sans se prendre trop la tête.

StepH

CITRIQ