le batard de kosiganArmé d'une nouvelle maquette toujours aussi élégante pour un prix toujours aussi correct, Mnémos continue de nous proposer de découvrir des auteurs francophones de talent. Aujourd'hui, c'est Fabien Cerutti qui va nous occuper. Agrégé d'Histoire, il teste son univers sur le MMORPG Neverwinter nights avant de se lancer dans l'écriture de son roman. Mais il y a loin du scénario à l’œuvre et la liberté de création d'un roman n'est pas la même que celle que l'on trouve sur une plateforme préétablie. Alors, vais-je lire un add-on de jeux ou un vrai roman de Fantasy ?

1339, Le Royaume de Champagne est un îlot de liberté encerclé par deux ennemis voraces : le Royaume de France et le Duché de Bourgogne. Pourtant, l'habileté politique de la princesse elfe a jusqu'ici permis de maintenir le statu quo. Mais qu'en sera-t-il maintenant que les anciennes alliances s'affaiblissent et que son mari, le Comte, est mort ? Pierre Cordwain de Kosigan, dit le Bâtard de Kosigan, n'est pas en Champagne par hasard. Il vient participer au tournoi de la Saint-Rémi mais ne se contentera pas de chercher la gloire au combat. Car le Bâtard est mercenaire et a un plan. Son but ? Ses moyens ? Nul ne le sait. Mais le monde ne sera sans doute pas le même après son passage...

1899, Michaël Konnigan, professeur d'archéologie, reçoit un mystérieux héritage. Intrigué, il remontera la piste de ce paquet venu du Moyen Age. Débute alors une enquête qui le mènera sur la piste de ses aïeux inconnus et des secrets qu'ils protégeaient...

Le Bâtard de Kosigan, c'est d'abord un univers bien foutu, encré dans une ère trouble politiquement de notre histoire (les débuts de la Guerre de Cent ans) mais agrémenté de magie ancienne et de peuples féeriques. L'alliance de rationalité historique et de fantasy ne marche pas toujours et me fait souvent un peu peur. Pourtant, ici, force est de constater que ça fonctionne. L'auteur a l'intelligence d'en faire un élément de mystère et évoque une explication de la disparition des traces de la magie dans le temps. Il fait de la féerie un élément du scénario, une histoire dans l'Histoire et nous ne pouvons qu'adhérer ! Si le petit peuple est traité très classiquement (des elfes grands et nobles, des halfelings petits et voleurs,...) il procure l'avantage de ne pas se perdre dans le foisonnement de l'intrigue et participe de la facilité à saisir le monde qui nous est proposé.

Mais ce roman est aussi une intrigue passionnante ! Forcément, le contexte historique favorise les complots, les intrigues à tiroirs et l'on se prête volontiers au classique questionnement autour de la réalité historique de ce que l'on lit, mais Fabien Cerutti bonifie la matière brute qu'il a dans les mains. En effet, ce qui fait l'originalité de cette œuvre (à mon sens), c'est que l'auteur, qui est aussi malin et coquin que son héros, nous cache les projets du Bâtard. Ainsi, nous plongeons au milieu des requins, nous actons du chemin dangereux que suit Kosigan, mais nous ne pouvons qu'inférer sur la suite. Pourquoi agit-il ainsi ? Quel sera son prochain mouvement ? Nous savons qu'il est mandaté par quelqu'un pour faire quelque chose mais ce ne sera qu'à la toute fin que nous apprendrons le fin mot de l'histoire. J'ai adoré ! Parallèlement, nous suivons aussi une enquête retranscrite de façon épistolaire, qui se déroule quelques 500 ans plus tard et éclairera différemment l'histoire principale et soulèvera des mystères qui seront sans doute résolu au long cours (au fur et à mesure de la parution des suites). Autant vous dire que nous n'avons pas fini de nous ronger les ongles et de parier sur la suite des événements !

Mes compliments continueront en ce qui concerne le style. Fluide mais pas simpliste, l'écriture de Cerutti souligne le panache du héros et de sa bande et sert un roman qui ne s'enterre pas dans le glauque que cette époque a pu produire et qui est à la mode (Game of Throne oblige...). De belles description ni courte ni longues, qui brosse le tableau dans lequel l'action se déroule, un style qui sait se faire vif lors des nombreuses scènes d'action sans tomber dans les gimmicks du cliffhanger systématique, telles sont les caractéristiques principales de l'écriture de l'auteur. L'écrivain fait de son roman une œuvre qui m'a rappelé les meilleures histoire de capes et d'épées. Kosigan est un personnage unique, roublard, intelligent, fort mais très humain, bref haut en couleur. On aime le suivre et on le suivra vraisemblablement dans de nouvelles aventures.

Dire que le Bâtard de Kosigan est addictif est un euphémisme ! On aime cette Fantasy historique maline qui marie harmonieusement le contexte historique des débuts de la guerre de cent ans avec une bonne dose de magie et de peuples féeriques. On aime le héros, charismatique, roublard mais humain. On aime enfin un scénario bien foutu, plein d'action et de complots, qui nous pousse à tourner les pages pour connaître le fin mot de l'histoire. Fabien Cerutti sait écrire et nous propose Le roman fantasy à lire pour ce trimestre ! Incontournable !

StepH

CITRIQ