american-horror-story

Nouvelle rubrique du blog, Impressions sera la rubrique des articles courts, des premières impressions, des avis à chaud : un premier épisode de série, une partie de bouquin, une réflexion, cette catégorie se voudra concise et très subjective. Pour commencer et illustrer mon propos, voici le compte rendu indécis du premier épisode de la saison 4 de American Horror Story : Freak Show.

AHS (pour les intimes) est une série que j'attends autant que Game of thrones (GoT). Pourtant, je ne sais pas toujours quoi en penser... J'ai adoré la première saison, j'ai aimé la seconde et suis resté un peu perplexe bien que positif sur la troisième. De grandes qualités et de gros défauts font que les avis sont en général tranchés à son sujet. Pour ma part, les effets de caméra m'amusent et me rappellent à juste titre un cinéma très référencé mais m'exaspèrent aussi souvent, me demandant si, au final les créateurs (Ryan Murphy et Brad Falchuk) ne se moquent pas de nous. Le scénario oscile aussi entre grandeur et décadence, entre horreur et psychologie. Il représente une certaine vision de l'histoire américaine, une certaine vision des franges de l'humanité et un hommage au cinéma d'horreur. Quoiqu'il en soit, la douzaine d'épisodes de chaque saison me tord les tripes et me procure des sensations. Ce n'est déjà pas si mal !

En ce qui concerne ce premier épisode de la quatrième saison dont le cadre est une cirque de freaks perdu dans la campagne américaine dans les années 50, je n'ai pas été vraiment déçu, ni vraiment convaincu. L'intrigue n'a rien d'exceptionnel, il faut l'avouer : des monstres de foire dans un petit patelin bien pesant, un meurtrier fou, une Madame Loyal à la recherche de sa jeunesse et de gloire perdue, une chasse au sorcière qui s'annonce... Ca ressemble à une déclinaison de la saison trois. Pour autant, c'est efficace, le clown est horrible, on ne veut pas mais on ne peut pas s'empêcher de regarder ses êtres difformes et repoussants... L'inquiétante étrangeté de Freud... Retour à la première saison et ses questionnements psychanalytiques ? Ce serait bien.

Un premier épisode donc qui ne peut qu'appeler à poursuivre pour moi mais sans vraiment être persuadé que le concept ne s'essouffle pas (d'ailleurs la saison 5 devrait être repensée dans sa structure).

American Horror Story : Freak Show Official Extended Trailer